Lost in candyland -2004

2004 – Duo – Durée : 45 minutes

La pièce a été créée à la Fonderie de Bagnolet, elle a bénéficié d’une résidence à Point Éphémère, d’une diffusion à l’Espace Khiasma, à Mains d’oeuvres et au festival Dinoponera de Strasbourg.

« Je vis en France, dans une grande ville, Paris, dans le contexte social de 2004. Sensation de vivre dans un environnement hostile, ou qui me glisse entre les doigts. Besoin d’inscrire mon corps dans cet environnement. Nécessité de trouver un dialogue. Besoin de mettre mon corps dans un état de vigilance pour avancer. Plus que d’expliquer ou dire, écouter les paroles inscrites dans mon corps. Besoin d’interroger la peau, les os, les organes, écouter leurs chants, leurs états vibratoires et pouvoir aller vers… »

Démarche: Lost in candyland est visuellement une pièce construite en noir et blanc. Une bande d’urgence et les mots d’Olivier Rolin décrivant les enseignes lumineuses du périphérique parisien en sont les couleurs. Les mots ici fonctionnent comme un paysage mental. La recherche physique s’est faite autour de recherches de mise en tension du corps.

LOST in Candyland 2004 SOLO

2

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s